Hideo Kojima et Yoji Shinkawa parlent de leurs projets et du nouveau Kojima Productions

Depuis l’annonce officielle du divorce entre Konami et Hideo Kojima, ce dernier n’a plus jamais accordé de nouvelle interview. Neuf mois et la création d’un nouveau studio plus tard, Hideo Kojima et Yoji Shinkawa reviennent en force pour discuter de leur avenir vidéoludique au micro de IGN. Champagne !

Vous n’êtes pas sans savoir que Hideo Kojima a créé un nouveau studio indépendant, sobrement baptisé Kojima Productions. Pour débuter cette nouvelle aventure, le papa de Snake peut compter sur ses alliés de longue date que sont Yoji Shinkawa et Ken Imaizumi. Tous deux superviseront respectivement le design artistique et la production. Des rôles qu’ils connaissent plutôt bien. Lors de cette entrevue, Hideo Kojima n’a pas souhaité faire de commentaire sur Konami, son ancien employeur, tout comme sur Metal Gear Solid V : The Phantom Pain et sur l’avenir de la série, désormais placé entre les mains de Konami. Durant cette interview, Hideo Kojima et Yoji Shinkawa vont se concentrer d’avantage sur la philosophie de leur nouveau studio et sur la signification de son logo étrange en forme de crâne.

Le studio Kojima Productions

Actuellement, nul ne sait où Kojima Productions va prendre ses quartiers. « Nous débutons à peine avec ce nouveau studio » précise Hideo Kojima. « Tout d’abord, il nous faut trouver des locaux et rassembler une équipe. Je pense chercher et trouver [cet endroit] à Tokyo. Quelque chose de pas trop grand. Je pense à une plus petite échelle. Dans un premier temps, l’équipe sera également plus réduite afin que nous puissions pleinement nous concentrer sur la création du jeu. » Hé bien justement, parlons-en de ce fameux jeu !

Premier titre : le mystérieux projet PlayStation

Le 16 décembre dernier, Hideo Kojima et Andrew House ont annoncé une collaboration entre Sony Computer Entertainment et le nouveau studio de Kojima Productions. Ainsi, le fruit de cette coopération donnera lieu au tout premier jeu de Hideo Kojima, ère post-Konami, rien que ça ! Il s’agira donc d’un titre exclusivement dédié à la PlayStation 4 de Sony. Rappelons toutefois, qu’une exclusivité temporaire n’est pas à exclure. Le jeu sortira d’ailleurs plus tard sur PC. Côté contenu, Hideo Kojima n’est pas encore prêt à dévoiler les premiers véritables détails de ce projet, probablement parce que tout n’a pas encore été défini à l’heure où j’écris ces lignes. Toutefois, Hideo Kojima laisse déjà entendre que le jeu sera un peu plus avant-gardiste que d’habitude.

« Je veux créer quelque chose qui corresponde à l’attente des joueurs, tout en réalisant quelque chose que les gens n’ont encore jamais vu jusqu’ici » souligne Hideo Kojima. « Il s’agira d’un jeu complètement nouveau. » Et Yoji Shinkawa de rajouter : « Nous avons travaillé sur une série [MGS] qui est adulée avec ses personnages si reconnaissables. Un de mes plus grands objectifs, artistiquement parlant, est d’aller encore plus loin. De créer des personnages qui seront d’avantage reconnaissables et aimés par les joueurs. »

Yoji Shinkawa
Yoji Shinkawa
KojiPro Seal of Quality

Même si Kojima Productions est un nouveau studio, l’équipe compte bien maintenir le haut niveau de qualité qu’on lui connaît. « Nous aurons plus de flexibilité » explique Hideo Kojima. « Désormais, nous serons capables de réaliser des choses qui seront bien plus avant-gardistes, tout en préservant la qualité que nous avons réussi à maintenir jusqu’ici. Et pourquoi pas mettre la barre encore plus haut. Tout cela en faisant face à de nouveaux défis qu’il nous était impossible de réaliser jusqu’à présent.

Quant à l’ampleur du projet, je ne veux pas qu’elle soit trop grande. Je veux me concentrer sur la flexibilité du studio pour faire les choses plus efficacement. Pour la première fois, je veux pouvoir me concentrer sur un seul jeu, sur une seule chose. Par la suite, si on en a l’occasion, alors peut-être qu’on pourra faire plus de choses. Mais pour l’instant, nous nous concentrons sur une seule chose. »

Yoji Shinkawa est toujours le directeur artistique au sein du nouveau studio. « Mon poste reste essentiellement le même que celui de [l’ancien] Kojima Productions » raconte Yoji Shinkawa. « Je serai en charge de créer les concepts des personnages, des environnements et des véhicules, ainsi que leurs designs. Une fois que tout cela ce sera terminé, je superviserai l’ensemble du processus artistique. En ce sens, cela ne changera pas beaucoup. J’espère pouvoir donner le meilleur de moi-même, comme je l’ai toujours fait.

Mais une chose a changé désormais. Maintenant, je veux accepter des défis et je veux réaliser des choses que je n’étais pas capable de faire auparavant. Personnellement, je souhaite m’améliorer sur les choses que je peux faire. »

Hideo Kojima
Hideo Kojima
Des jeux chez KojiPro, mais pas seulement…

Grâce à son nouveau studio, Hideo Kojima ne souhaite pas seulement développer sa créativité dans les jeux vidéo. « Nous nous focalisons sur du contenu numérique, c’est pourquoi nous pourrions très bien envisager de travailler aussi sur des films ou du contenu de ce genre » explique Hideo Kojima. « Mais avant tout chose, je pense que les gens attendent à ce que je crée des jeux vidéo. C’est dans ce domaine que je veux d’abord me concentrer. Mais dès que nous aurons mis sur pied une licence digne de ce nom, des titres solides qui arrivent à satisfaire les joueurs, alors dans ce cas nous pourrions envisager de travailler sur des films et la production de vidéos. »

Évidemment, lorsqu’on parle de cinéma, on pense inéluctablement à Guillermo del Toro. Si le réalisateur mexicain est un ami de longue date de Hideo Kojima, il a également participé à la conception de P.T., le fameux teaser jouable de Silent Hills annulé par Konami. « Monsieur del Toro est une personne talentueuse et un très bon ami. De temps à autre, nous évoquons la possibilité de travailler ensemble dans un futur proche. Mais je ne peux rien garantir actuellement. Je veux vraiment collaborer avec lui, mais je ne sais pas si ça se concrétisera un jour, si ce sera sur un jeu, un film, un animé. Je veux vraiment créer quelque chose avec lui. »

Kojima Productions et la Réalité Virtuelle

Les dispositifs de réalité virtuelle sont sur le point de débarquer dans nos salons. De l’Oculus Rift au Gear VR de Samsung, en passant par le PlayStation VR de Sony, il devrait y en avoir pour tous les goûts. Mais à l’aube de cette nouvelle technologie, Hideo Kojima et Yoji Shinkawa sont-ils vraiment intéressés par ces casques de réalité virtuelle ?

« Je trouve que la Réalité Virtuelle est très intéressante, mais je ne peux rien vous garantir pour le moment » explique Hideo Kojima. « J’aimerais bien réaliser quelque chose en utilisant cette technologie un jour. Je n’en suis pas encore sûr. Mais j’aime croire qu’elle a de l’avenir. Ce ne sera peut-être pas dans l’état actuel des choses, avec de grosses lunettes. Peut-être que cela se transformera en réalité augmentée ou quelque chose d’autre. Toutefois, lorsque cette technologie entrera dans notre salon, les jeux vidéo et les films changeront significativement aux yeux de nombreuses personnes. Et j’aimerais bien y prendre part.

Toute personne ayant essayé la technologie actuelle vous le dira. La réalité Virtuelle joue sur un autre niveau que celui des films en 3D. J’ai le sentiment qu’elle a un grand avenir devant elle. »

Tout comme Hideo Kojima, Yoji Shinkawa ne cache pas son intérêt pour cette technologie. « J’ai eu l’occasion d’essayer beaucoup de titres utilisant la technologie de la réalité virtuelle, et j’ai été très impressionné » raconte Yoji Shinkawa. « Le choc était similaire à celui que j’avais pu ressentir lorsque j’avais joué pour la première fois à un jeu sur Famicom. Cette expérience a m’a beaucoup marqué. Un jour, moi aussi j’aimerais travailler sur ce genre de technologie. »

Le nouveau logo de Kojima Productions

Cela ne vous aura pas échappé. Le nouveau logo de Kojima Productions tranche radicalement avec le précédent. En effet, le renard s’en est allé en laissant sa place à un crâne enveloppé dans une sorte de structure mécanique. « J’ai toujours adoré les astronautes » confesse Hideo Kojima. « Le nouveau logo de Kojima Productions est designé de sorte qu’il puisse être perçu comme étant un casque médiéval ou un casque d’astronaute. Il y a un sens à cela. Par le biais de la nouvelle technologie avec un esprit pionnier, nous voulons vous emmener dans un nouveau monde — je veux dire, à l’intérieur même du monde numérique. Nous souhaitons voyager avec vous, vers une nouvelle dimension, là où personne ne s’est encore aventuré. »

« Quant au squelette » continue Hideo Kojima, « nous sommes des Homo Sapiens — des gens de sagesse. Mais nous sommes aussi des Homo Ludens, soit des gens qui jouent. Ainsi, grâce à la nouvelle technologie et un esprit pionnier, nous amènerons le jeu vidéo vers un nouveau monde. » [lire le mot de Kojima Productions]

Le nouveau logo de Kojima Productions
Le nouveau logo de Kojima Productions
Le moteur graphique de Kojima Productions

Adieu Fox Engine, le célèbre moteur graphique de Metal Gear Solid V que Kojima Productions avait mis tant de temps à créer et à peaufiner. Le Fox Engine appartenant à Konami, le nouveau studio doit trouver d’autres solutions. « On pourrait utiliser un moteur déjà existant ou alors en construire un nouveau » s’interroge Hideo Kojima. « Mais nous devrons faire des recherches avant de prendre une telle décision. »

Pourquoi collaborer avec Sony ?

La question est sur de nombreuses lèvres. Pourquoi Hideo Kojima a-t-il choisi de travailler avec Sony pour son nouveau jeu ? Pourtant, le papa de Snake n’a jamais caché toute la sympathie qu’il a envers Sony et la PlayStation.

« C’est grâce à Sony que j’ai réussi à me démarquer mondialement » se souvient ainsi Hideo Kojima. « Les gens chez Sony ont été très sympathiques avec moi et je travaille bien avec eux. J’ai reçu des offres de la part de plusieurs compagnies différentes. Mais je connais les gens chez Sony. Je sens que c’est un environnement où je suis en mesure de faire quelque chose, dans lequel je me sens à l’aise. Et je crois que c’est précisément l’environnement dont j’ai besoin aujourd’hui. On se connaît, on se comprend. Je pense que cette relation est un bon point de départ pour créer une nouvelle licence. Voilà la raison pour laquelle j’ai choisi de travailler avec eux sur ce projet. »

Guillermo del Toro et Hideo Kojima
Guillermo del Toro et Hideo Kojima.
La morosité des ventes de console au Japon

Lorsque Hideo Kojima est interrogé sur la baisse des ventes de consoles au Japon, le papa de Snake répond qu’il crée des jeux au Japon pour le marché mondial. « Tant qu’il existera un marché quelque part en ce monde, je ne me soucierai peu de l’état du marché japonais. Cependant, c’est parce que je crée des jeux pour le monde entier qu’ils se vendent là-bas. S’il y a des jeux très amusants, je crois qu’ils finiront tôt ou tard par trouver leur chemin vers le Japon. Alors, les japonais commenceront à les acheter. »

Quand Hideo Kojima et Yoji Shinkawa remercient les fans…

Une nouvelle fois, Hideo Kojima et Yoji Shikawa remercient très sincèrement les fans pour tout leur soutien qu’ils ont manifesté durant toutes ces années.

« Une chose [importante] s’est passée durant l’époque [de l’ex-Kojima Productions], il s’agit des retours des fans. Le fait que les gens avaient beaucoup d’attentes m’a donné tellement de courage » se rappelle Yoji Shinkawa. « Grâce à eux, je me sentais vraiment bien. J’étais heureux d’avoir travaillé si dur sur la création de jeux vidéo, tout en pratiquant mon propre style artistique. Je veux être digne des fans, je veux renouer avec eux. Et je pense que travailler à nouveau avec Monsieur Kojima est une excellente manière d’y arriver. »

Et Hideo Kojima de conclure : « Voilà 30 ans que je suis dans cette industrie. J’ai eu 52 ans cette année. C’est un nouveau départ pour moi et je suis très confiant. Je continuerai à créer des jeux jusqu’à ma mort. Soyez rassurés, je vais faire plus de jeux, des choses plus amusantes, des choses que vous n’avez encore jamais vues. Et ce serait génial si je pouvais compter sur les fans pour me soutenir dans ce projet. »

Hideo Kojima
Hideo Kojima
Source : IGN
A propos Sheen et Polo 7 Articles
Il arrive parfois que Polo et Sheen travaillent ensemble sur un même article. L’adage ne dit-il pas que l’union fait la force ? À moins que ce ne soit « on ne change pas une équipe qui gagne. »

22 commentaires sur Hideo Kojima et Yoji Shinkawa parlent de leurs projets et du nouveau Kojima Productions

  1. Je veux pas être méchant, mais j’ai jamais vu Kojima bosser sur plusieurs projets a la fois chez Konami… Et quand il dit qu’il pourra enfin faire ce qu’il n’a jamais pu faire jusqu’alors… Il se rend compte que pour créer un jeu, il faut du pognon, et qu’a priori, il en a pas des masses ? Un studio indépendant, ca tranche avec les gros studios niveau budget, exit les 80M de budget pour un AAA. J’espère vraiment pour lui qu’il s’en sortira bien, mais « moins de personnel » + « moins de pognon », pour moi, c’est = a jeux de moins bonnes factures et qui sortent encore plus lentement… Il va pas vivre 102 ans de plus…

    Je me doute bien que Sony va mettre la main a la poche pour lui filer un coup de main si il en a besoin, mais je suis pas sûr que Kojima réalise vraiment ce que ca signifie que d’être en dehors d’une grosse firme, avec moins de personnel.

    • Tu as déjà vu Kojima bosser toi? la chance!! Pour rappel il a eu des postes très important chez Konami (vice président?) donc ce n’est pas parce que chaque Metal gear sors l’un après l’autre qu’il ne fait QUE ça (les Castlevania on eu l’aide de KojiPro il me semble à l’époque, il y a eu Rising aussi même s’il avais plutôt laissé la main etc.)

      Qui t’as dis qu’il n’as pas de pognon? la collaboration avec Playstation justement c’est à prendre dans ce sens je pense « on veux que vous nous fassiez un super jeu M. Kojima donc voila des camions d’argent pour mêner à bien le projet » parce que oui de toute façon il va ps faire vivre une équipe, même petite, avec ses économies perso hein 😉

      Comme il le dis dans l’itw, ça fait 30 ans qu’il est dans le game, je pense qu’il réalise un peu mieux que toi ce que ça signifie de créer un jeu vidéo, il n’en serait pas là avec un tel succès et une telle fanbase sinon non ? Et puis les premiers Metal Gear on bien été réalisé avec des petits personnels hein, et je doute que l’ex KojiProd avait les mêmes effectifs qu’un Ubisoft par exemple aussi 😉

      Bref, encore beaucoup de pessimisme dans tes commentaires mon bon ami!

      • « Et puis les premiers Metal Gear on bien été réalisé avec des petits personnels hein »

        A une époque ou les jeux prenait excessivement moins de temps a faire. On prend un exemple tout con actuel, FF7 a bien été fait en une fois, et n’a pas pris 10 ans a être créé, si ? Aujourd’hui, c’est le temps qu’il faudrait si on faisait tout comme a l’époque. Un boulot qui te prenait quelques jours a faire prend des mois a faire, aujourd’hui. Pourtant, même jeu, et technologie supérieure. C’est pour ca qu’une certaine scène a été déplacée du CD2 au CD1 en fin de développement, parce que ca prenait presque rien comme temps a changer.

        Et je ne le prend pas pour un amateur, je dis juste que je trouve ca légèrement surévalué de dire qu’il fera mieux que ce qu’il faisait a Konami, alors qu’a priori, il faisait plutôt ce qu’il voulait, a Konami, et avait un budget très conséquent jusqu’a TPP et cette affaire.

        A priori, Sony n’est pas censé mettre 80M pour faire un jeu. Peut être qu’ils le feront, et dans ce cas la, tant mieux pour Kojima, mais on sait tous d’après ce qui se dit que la tendance actuelle, dans TOUS les studios, c’est de rogner sur les couts. Kojima ne nous disait il pas qu’il préférait bosser en petit comité, histoire qu’il puisse avoir le contrôle sur tout ce qui se fait ? L’une des raisons pour laquelle ca lui aurait pas plus que Konami Ubisoftise sa franchise en lui allouant plus de personnel pour sortir plus de MGS plus rapidement ?

        Bref, évidemment, ce ne sont que des réflexions d’un pauvre couillon derrière son ordi, mais ca empêche pas le pauvre couillon que je suis de poser des questions pertinentes. Si vous avez les réponses, je suis toute ouïe. Sony claquera t’il du pognon de ouf sans être sûr que le jeu soit rentable ? Me semble que les gars disaient que TPP ne l’était pas, la dernière fois que j’ai regardé, même si ca remonte a un moment. Kojima est un génie, mais un génie qui prend son temps, et les entreprises, toutes autant qu’elles sont, n’aiment pas cette méthode. Elles ne claquent pas de l’argent sans être sûr que ca leur rapportera, et sortir un AAA de nos jours est extrêmement risqué, d’après ce que les studios disent, encore plus une nouvelle ip (qui fait qu’on ne sait pas si le public sera au rendez vous, ou pas).

        Libre a vous de me snober, c’est bien plus facile de se foutre de moi. Mais ma réflexion n’est pas conne au vue des info qu’on a (quand bien même elles seraient fausses, je ne peux pas le deviner, ca).

        • Bin oui John/Big Boss, si par malheur tu parle de kojima en omettant de dire que c’est un génie et que tu te fapfap tous les soir devant sa photo, bin t’es qu’un gros c#n…

          C’est dingue a qu’elle point certain s’excite pour le défendre aveuglement…

          • tu veux un mouchoir pour pleurer ? y’a une différence entre aduler Kojima et faire remaquer que le mec est dans le buisness depuis 30 ans, faut arreter de le prendre pour un con quand meme c’est pas jojo le clodo qui lance sa petite PME….

    • Tu réalises que tu prends Kojima pour un amateur de 15 ans alors que toi-même tu n’es qu’un internaute francophone n’ayant pas toutes les informations, et aucune expérience dans le milieu du JV ? Kojima a été aussi un producteur à de nombreuses reprises, il a géré moult GROS projets importants. Après 30 ans dans un milieu on finit par avoir de l’expérience, tu ne penses pas ?

      C’est quand même fou Internet.

    • Je crois que tu prend Kojima pour plus con qu’il ne l’est, si tu crois qu’il est pas au courrant de ce que ca représente d’etre indépendant et que toi tu crois tout savoir sur la question derrière ton ecran, et bah je te dis chapeau

    • N’importe quel projet nécessite un investissement de départ. Évidemment qu’ils sont obligés de mettre la main au portefeuille, miser sur un game designer plein de talent et d’expérience, c’est également prendre un risque en soi. Peut être que certains groupes d’investisseurs ont un minimum de lucidité à l’égard du feedback que leur fournit les haters et souhaitent aller dans le sens des joueurs au lieu de leur recracher des produits au gameplay standardisé. Mais ça aussi c’est prendre un risque, quand l’industrie s’uniformise il faut savoir tirer son épingle du jeu. Il y aura toujours ces mêmes haters qui diront que les nouvelles idées de gameplay ne leur plaisent pas, alors que c’est de nouvelles idées que l’industrie et surtout le public demandent. Les formules innovantes apparaissent dans le milieu indépendant, les studios majeurs ne font que synthétiser. Alors tu crois que Sony n’a pas l’habitude de ce genre de démarche? Qu’ils avancent à l’aveugle sans projection ni supposition? Tu oublies peut-être que derrière chaque jeu il y a des développeurs qui prennent autant de risques que les investisseurs. Personne peut prédire l’avenir mais mettre toutes ses chances de son côté c’est déjà plus rassurant. De plus, Kojima travaillait avec une petite équipe sur les premiers opus MGS et c’est la dégradation de la communication interne à cause d’une équipe trop conséquente qui a eu des répercussions sur le long terme. Je pense qu’il sera beaucoup plus « à la maison » avec un effectif réduit, donc ce n’est pas très utile de douter sur ce point.

  2. Aujourd’hui, je doute de plus en plus que Konami pourra continuer la licence MGS si Shinka non plus n’en est pas… Ça ne ressemblera plus à du MGS.

    D’ailleurs, SVP, est-ce que quelqu’un qui sera à la masterclass de J. Merceron la semaine prochaine pourrait lui demander s’il sera de la nouvelle aventure aussi ? Et aussi s’il pense que Sony peut d’une manière ou d’une autre « racheter » le fox engine à Konami qui n’en a plus tellement besoin aujourd’hui… ? Ce serait de bonnes questions à poser… (sheen ?)

  3. Salut les gars ! J’assiste à votre petite dispute et je me dit que chacun a raison dans un sens comme dans l’autre.
    Le project que réalise kojima est une lame à double tranchant.
    Car, il réalisera sont premier jeux en tant qu’indépendant et si ca marche, tant mieux pour lui.
    il sera le génie que tou le monde disaient de lui.
    Mais si c’est l’inverse, les gens commenceront peut-être à se posé des questions et diront que konami n’avait pas tort en fin de compte.
    Mais on saient déja une chose, il a déja le soutien de Sony et c’est une bonne chose pour lui.
    Surtout que playstation essaye de beaucoup innover dans le domaine.
    Prenons juste l’exemple des lunettes et du séchoir qu’ils développent en ce moment. Ce système permet au joueur en pleine partie de se mouiller pendant que leur personnage nage. Tout ça pour que le jeux soit plus immersif.
    Même si cela reste stupide, je vous l’accorde.
    A titre personnel, je pense que Playstation n’a pas peur de prendre des risques même si cela n’abouti à rien.
    Pour finir, vous allez me dire que cela ne me regarde pas.
    Je ne sais pas qu’elle âge vous avez, mais c’est vraiment triste de disputer sur des conneries pareil.

  4. Ce qui est sûr, c’est qu’il ne faut surtout pas trop espérer à l’heure actuelle où plus rien ne va pour personnes. Avec les nouvelles réformes des éditeurs tiers et le nouveau modèle économique actuel qui n’est plus en faveur des jeux à très gros budget qui mèttent des plombes à sortir parfois plus de 3 ans juste pour annoncer que tel jeu est en cours de développement et qu’il faut encore attendre au moins 3 ans de plus pour le voir sortir dans les étales soit une demi décennie pour qu’un seul bon gros jeu voit le jour, cela n’intéresse aujourd’hui plus personne. Personne n’est prêt à investir autant d’argent et de ressources et il n’existe aucun joueur qui veuille attendre 10 longues années interminable pour voir sortir un seul jeu. Oh que non.., moi le premier. Cette époque est révolue et c’est tant mieux car l’attente était insoutenable autrefois pour des résultats plus que mitigé et discutable. Quelques jeux sortent du lot bien sûr mais en y réfléchissant bien souvent il s’agit de temps perdu et de faux espoirs comme toujours et beaucoup de poudre aux yeux. Les vieux joueurs connaissent bien les déceptions de taille, les douches froides et autres désillusions….

    Les joueurs actuel doivent aujourd’hui s’investir autant que les éditeurs autrefois en mettant la main à la poche sur des projets Kickstarter incertains et dont on ne connaît pas les aboutissants et basés uniquement sur des prévisions et où il n’y a rien de concret.

    Je n’ai plus confiance en l’industrie actuelle du jeu vidéo. L’avenir des consoles de salon est en plein déclin à mon plus grand regret. C’est pour moi le support sur lequel on trouve les meilleurs jeux et qui ont su me tenir en haleine jusqu aujourd’hui.

    Fuck les jeux iphone et Android. Les consoles portables sont pas assez puissante et intéressante aux yeux des éditeurs pour être ambitieux et les joueurs n’aiment pas trop non plus. L’âge d’or s’arrête ici.

    C’est mon point de vue, mon avis sur la question.

    Bonne continuation à tous =-)

  5. J’ajouterais que les temps ont (grandement) changé et que nous entrons dans une toute nouvelle ère qui n’a plus rien à voir avec tous ce que l’on connaît et nos habitudes vont être ébranlées.

    Nous vivons aussi dans une société où tout le monde veut tout, tout de suite.

    Peut être que Kojima va sortir un survival – horror aux côtés de Reedus et Del Toro? QUI sait..!? Ou un nouveau jeu d’infiltration ? Une nouvelle licence.

    À l’image de ce qu’a fait monsieur Mikami qui a de nombreux points communs avec Kojima. Des hommes au parcours hors normes et qui ont révolutionné un genre et qui ont inspirés de nombreux studios. Ces gens ne manquent pas d’opportunités et doivent recevoir des offres alléchantes et incessantes de tous les éditeurs tiers et des constructeurs à n’en pas douter.

    Nous n’avons pas fait mieux qu’eux pour pouvoir les critiquer. Ce sont des légendes vivantes, il faut savoir reconnaître l’évidence et le talent de ces personnes aux parcours hors norme comme je l’ai dis plus haut.

    Cela ne m’empêche pas de n’attendre plus rien d’eux ni de personnes d’autres.

  6. Le Soutien tu l’as et tu l’auras toujours Hidéo, ravi de le voir heureux de nouveau, je sens (et j’espère) que cette annonce de nouveaux projets va redonner le gout à nos admin non ? (Sheen)

    En tout cas je veux croire en ce « renouveau » pour Kojima Prod et pour notre beau site MGS.be

  7. alors premierment c est moi qui vous remercie ( vous m avez fait rever pendant toute ces annees).
    et oui moi je serait la pour soutenir , et je serait pas le seul.

  8. Remonter Kojima Productions serait un pari risqué ? Sérieux les mecs, qu’est ce qu’il ne faut pas lire.

    Que l’on apprécie ou non Hideo Kojima, nous sommes au moins tous d’accord sur un point : Il fait partie des rares personnalités du Jeu Vidéo. Il n’existe pas une seule semaine sans qu’une guerre n’éclate à travers la toile sur quelque chose qui touche de près ou de loin ce créateur et / ou son oeuvre phare, Metal Gear Solid. Rares sont les créateurs ainsi que les oeuvres disposant d’une telle aura. Je le conçois, nous le savons tous aussi bien que les autres, l’industrie du jeu video a mué notamment sur un point : Chaque mois il y a tout un tas de buzz autour de jeux mais rare sont ceux qui dispose de l’aura qui fait que chaque fragments de trailers soient décortiqués de A à Z, rares sont ceux qui font parler des années à l’avance de par tout un tas de spéculations et plus rare encore sont ceux qui dispose d’une singularité telle que leur propre créateur a pris le pas sur son oeuvre.. Kojima et MGS faisait partie de ceux là, dans un registre différent qui a fait taire nombre de ses détracteurs nous avons eu P.T qui de par une simple démo a su se créer un héritage incroyable. Regardez le nombre de jeux ressemblant trait pour trait à ce dernier sortis quelques mois après ? Layers of Fear en fait partie entre autres.
    La sortie de cette démo a sans nul doute marqué les esprits car elle nous montre que finalement Kojima n’a jamais été prisonnier de son oeuvre, à savoir MGS. Le buzz a été retentissant.. Bien qu’il garde son propre style dans un tout autre registre, il y a cette touche Kojimesque tantôt adulé tantôt détesté qui fait que….

    Sony ne pouvait pas passer à côté…. Surtout dans cette guerre qui l’oppose à Microsoft. La question que nous étions tous en droit de nous poser avant cette officialisation était surtout de savoir si Shinkawa resterait son bras droit ?
    Chose faite.. Il était je pense le seul à le comprendre, à pouvoir donner vie à son imagination. C’est un grand soulagement..

    L’autre question, celle-ci toujours d’actualité.. Qui choisiriez vous entre Metal Gear Solid & Hideo Kojima ??
    Ce fut un choix difficile pour ma part… Très difficile au vu de ce que représente cette saga à mes yeux mais aussi rude soit il, j’ai trouvé ma réponse et ainsi fait mon deuil en ce 5ème et dernier opus.
    l’idée même que Kojima Production ai l’optimisme de faire quelque chose d’encore + énorme de ce qu’était MGS me refourgue une bonne petite claque d’espoir. J’ai hâte de voir ça, surprenez nous les fans comme les haters seront de toute manière de la partie.

    • Une entreprise qui se lance sur le marché avec une nouvelle image, un nouvel axe et une nouvelle licence fait forcément un pari. Le facteur chance varie selon certains critères, mais Kojima Productions (avec le lot de fans que cela inclut) ou non, les risques sont les mêmes. Tout dépend du produit fini. Personne n’est à l’abri d’un flop. Surtout qu’avec Kojima, le public ciblé est bien moins vaste que sur les triple A habituels. Tout ce qui concerne la réputation, l’aura, la singularité dont tu parles, n’est valable que dans un contexte restreint donc risqué.

      • Ta remarque est pertinente Ziondatsu mais permet moi de relativiser la part de risque dont tu parles.

        Déjà tu énonces qu’une nouvelle entreprise qui se lance sur le marché avec une nouvelle image, un nouvel axe mais aussi une nouvelle licence fait de toute évidence un pari. Je suis d’accord..
        Ici, il faut toutefois recontextualiser les choses, Kojima Productions ne dispose pas d’une nouvelle image. Nous pouvons simplement dire qu’il s’agit d’un nouveau départ, on aura beau retourner les choses sous n’importe quels angles, la seule chose qui en sort est qu’un studio renaît de ses cendres. Ils ont peut être modifiés le logo mais les essentiels ont été conservés, Shinkawa, Okamura, le concepteur Murata et vous verrez, d’autres encore suivront (Merceron ?) ..

        Ici, l’on se retrouve avec la volonté sans équivoque de conserver la philosophie qui faisait ce studio. De nouveaux axes, de nouveaux projets ??
        Et si je te répondais qu’il est beaucoup trop tôt pour le dire ^_^ … Regarde le listing de recrutement chez Kojima Productions, tout porte à croire que l’on se dirige vers un MGS Like.. Ils souhaitent enrôler des gars avec des connaissances militaires, des mecha designer et j’en passe. Il y a peu de doutes quant au fait qu’ils minimiseront les risques sur leur 1er projet en faisant quelque chose qu’ils savent faire. On parle ici de Sony, de Kojima Productions, tout est calculé et penser l’inverse serait assez naïf.

        Il est vrai et je te l’accorde que la fanbase de Kojima est assez élitiste comparée aux autres jeux triple A mais c’est aussi l’une des plus ravagés.

        • À travers le renouveau de Kojima Prods, je parlais du produit fini, parce que mine de rien, in fine, la réponse à leur prise de risque est là. Et comme tu dis, s’il est question de renaissance, tout repose sur l’originalité de leur nouveau produit. Nouvelle image, « Sapiens to Ludens » perso j’accroche déjà donc c’est vrai que c’est plus une évolution qu’une reprise à zéro. Pour ce qui est de l’axe, là ça concernera directement leur premier jeu donc ils devront faire preuve d’originalité et je dirais que le vrai risque est là. Cela peut donner lieu à tellement de possibilités, de concepts de jeux, de gameplays diamétralement opposés, je ne dis pas que les néo-KP ne savent pas ce qu’ils font mais qu’ils doivent certainement être conscients du risque qu’ils prennent. Ils n’ont plus le cadre fictionnel d’une licence qui a été porté par les fans pendant des décennies.
          En tout cas ils peuvent compter sur mon soutien, pour ce que ça vaut… ^^

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*