Hideo Kojima partage ses obsessions dans The Game Makers: Inside Story

Hideo Kojima – The Game Makers: Inside Story (2017)

Invité dans le documentaire « The Game Makers: Inside Story », Hideo Kojima partage son expérience sur le développement narratif de ses jeux vidéo, en dévoilant ses ambitions personnelles.

« The Game Makers: Inside Story » est une série de dix épisodes qui explore le processus de création des jeux vidéo avec des invités prestigieux tels que David Cage, Jenova Chen, Neil Druckmann, Amy Hennig, Jade Raymond ou encore Ru Weerasuriya, pour ne citer qu’eux. Parmi ces personnalités, on retrouve Hideo Kojima. Au fil des vidéos, le Japonais partage son expérience sur le développement narratif de ses jeux vidéo, en dévoilant ses ambitions personnelles.

The Game Makers: Inside Story

Le développement narratif

« Contrairement aux films, le jeu vidéo est un média interactif » explique Hideo Kojima. « En tant que créateur, vous devez réfléchir sur la manière de raconter une histoire afin qu’elle ne fasse qu’un avec le joueur. C’est un exercice très difficile, toutefois c’est la partie la plus intéressante du travail. Le joueur ressent des émotions au fil de la narration et du gameplay. L’histoire ne peut pas prendre de l’avance sur le jeu, et inversement. Vous devez les développer simultanément afin que le joueur devienne lui-même une partie de l’histoire. Ce sentiment d’immersion n’est pas possible avec un autre média. Je travaille beaucoup sur ce point lorsque je crée un jeu vidéo. »

Hideo Kojima partage ses obsessions dans The Game Makers: Inside Story
Hideo Kojima – The Game Makers: Inside Story (2017)

Le processus d’écriture

« Pour commencer, les détails de l’histoire et les éléments du gameplay sont clairement définis dans ma tête » raconte Hideo Kojima. « Il se peut qu’il y ait certains aspects qui soient difficilement appréhendables par les joueurs, ou qu’il y ait des choses qu’ils risquent de ne pas comprendre, ou alors que le jeu prenne une autre tournure que celle que j’espérais, ou bien qu’après des tests je me rende compte que je dois changer certaines choses. Parfois, il arrive que je ne sois pas en mesure de créer une scène que j’avais imaginée et que je pensais techniquement possible. Dès lors, je retravaille les détails en conséquence. Jour après jour, j’ajuste l’intrigue et les détails des personnages jusqu’à ce que le développement du jeu soit terminé.

Si nous transposions cela dans la réalisation d’un film : une fois que l’histoire est définie, elle est adaptée en script. Cet exercice apporte de petites modifications. Elles sont toutefois plus nombreuses lorsque vous commencez à avoir recours aux techniques cinématographiques, aux images de synthèses et au casting. Et quand vient le moment de tourner, les détails changent à nouveau. Après vous pouvez, certes, encore apporter des modifications au montage mais dans un jeu vous pouvez effectuer des changements jour après jour lors du développement jusqu’à la veille de sa sortie. »

Norman Reedus dans Death Stranding – Trailer E3 2016
Norman Reedus dans Death Stranding – Trailer E3 2016

Les personnages et les émotions

« J’ai créé de nombreux personnages, divers et variés » se souvient Hideo Kojima. « J’ai travaillé sur la série Metal Gear durant trente ans, si ma mémoire ne me joue pas des tours. Le joueur a grandi avec ces personnages.  Certains d’entre eux sont devenus méchants, d’autres gentils. Tous ces allers et retours, ces changements parfois extrêmes sur trente années sont comme dans la vie réelle. Cela fait partie de la création d’un personnage. J’ai toujours voulu donner du plaisir aux joueurs, c’est pour cette raison que j’ai fait en sorte que le jeu soit aussi vaste que possible. Je ne pense pas que c’était un acte conscient de ma part mais en y repensant, je crois que le résultat est intéressant. »

Hideo Kojima partage ses obsessions dans The Game Makers: Inside Story
Hideo Kojima – The Game Makers: Inside Story (2017)

Le design narratif

« Hé bien cela ne raccourcit pas le processus de création » s’exclame Hideo Kojima. « Il y a beaucoup de personnages qui ont différents rôles dans ce monde. Les détails sont très importants et même s’ils ne sont pas tous dépeints de manière explicite, ils ont une influence et servent de base à toutes les actions que font ces personnages et toutes les paroles qu’ils prononcent. Donc bien que nous n’explicitions pas forcément toutes ces choses, lorsque que je crée un jeu je mets en place une structure afin d’aider le joueur à utiliser son imagination et faire lui-même des liens entre différents éléments.  »

Guillermo del Toro dans Death Stranding – Trailer The Game Awards 2016
Guillermo del Toro dans Death Stranding – Trailer The Game Awards 2016

La réalisation des cinématiques

« Une cinématique qui contraint le déroulement du jeu n’est pas une bonne solution » explique Hideo Kojima. « Je suis très pointilleux sur ce sujet. Le joueur incarne le personnage principal qui fait avancer l’intrigue du jeu. Dans un film, il arrive souvent que le héros principal ne soit pas présent dans une scène, comme celle où des ennemis complotent contre lui. Mais si vous faites cela dans une cinématique, le joueur est confronté à une autre histoire. Quand vient son tour de prendre à nouveau les commandes, il se sent perdu, parce que la transition n’est pas naturelle. C’est la raison pour laquelle j’essaie d’éviter ce type de cinématique, en prenant soin de garder les choses connectées entre elles comme seuls les jeux vidéo savent le faire. »

Norman Reedus et Hideo Kojima lors du tournage de Death Stranding – Trailer E3 2016
Norman Reedus et Hideo Kojima, lors du tournage de Death Stranding – Trailer E3 2016

L’avenir des histoires interactives

« Je ne suis pas très friand des histoires à fins multiples » admet Hideo Kojima. « J’espère faire des jeux vidéo dans lesquels le joueur prenne des initiatives pour faire progresser l’histoire, grâce à sa volonté, son courage et sa sagesse, même si son destin y est scellé. J’aimerais que les joueurs unissent leurs forces en créant des ponts, en faisant des connexions dans l’histoire. C’est le genre de jeu que je souhaite réaliser. Cette idée m’obsède beaucoup, actuellement. »

Mads Mikkelsen dans Death Stranding – Trailer The Game Awards 2016
Mads Mikkelsen dans Death Stranding – Trailer The Game Awards 2016
A propos sheen 124 Articles
Passionné par la série Metal Gear Solid de Hideo Kojima, j'ai fondé le site de MetalGearSolid.be en 2002. Aujourd'hui, l'aventure continue avec KojiPro.be, le dernier né de la petite famille Aimgehess !

Soyez le premier à réagir

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*