Hideo Kojima s’exprime sur certaines théories à propos de Death Stranding

Hideo Kojima, le 17 juin 2016

Au micro d’Eurogamer, Hideo Kojima s’est exprimé sur certaines théories à propos de Death Stranding qui attise la toile depuis la sortie de son teaser, la semaine dernière.

« De nombreux indices se cachent dans le teaser de Death Stranding. [En le réalisant], je voulais que les joueurs s’interrogent et qu’ils discutent ensemble de son contenu. La sortie de Death Stranding en magasin est encore loin mais, pour moi, le jeu a déjà commencé » souligne à nouveau Hideo Kojima qui observe les théories qui découlent des discussions entre les joueurs sur la toile.

Parmi les nombreuses théories élaborées par les joueurs, l’une voudrait que le bébé, que prend Norman Reedus dans ses bras, soit le propre clone du personnage. Une théorie que réfute Hideo Kojima en souriant. Réaction similaire quand il discute de la théorie sur son ancien employeur, Konami. « J’ai bien pensé que les gens feraient un lien [symbolique] avec Konami et le trailer. Mais non, il n’y en a pas. » En revanche, quand Hideo Kojima évoque l’équation de Schwarzschild découverte par les joueurs sur l’un des « dog tags » de Norman Reedus, le Japonais explique que c’est précisément ce qu’il attend des joueurs.

« Une partie de la bande annonce est basée sur la musique « I’ll Keep Coming » [de Low Roar] » continue Hideo Kojima. « Moi-même, je « poursuis sans relâche » avec Norman Reedus et Kyle Cooper qui sont de retour à mes côtés. Notez que [le mouvement] des vagues [de la mer] représente un thème important.

[Le teaser] est représentatif [du jeu final]. Ce que vous y voyez se trouvera dans le jeu. [Norman Reedus et les animaux marins morts] seront présents dans la version finale du jeu. Mais… c’est un teaser » conclu  mystérieusement Hideo Kojima.

Source : Eurogamer
A propos sheen 188 Articles
Passionné par la série Metal Gear Solid de Hideo Kojima, j'ai fondé le site de MetalGearSolid.be en 2002. Aujourd'hui, l'aventure continue avec KojiPro.be, le dernier né de la petite famille Aimgehess !

3 commentaires sur Hideo Kojima s’exprime sur certaines théories à propos de Death Stranding

  1. Pour ma part, c’est au niveau du gameplay que je m’interroge. La mort en rapport avec la connexion entre les joueurs…

    J’ai envie d’imaginer une sorte de grand mode multi asynchrone où les joueurs pourraient « récupérer » la partie des autres qui sont morts. Un genre de Dark Souls où le « game over » de l’un serait le « new game » de l’autre. Un peu comme une course de relais, où le succès final est le fruit de la coopération entre plusieurs joueurs au sein d’une même partie (ROPE) mais où la performance individuelle de chacun reste décisive (STICK)… Exactement comme le désarmement nucléaire dans TPP.

    On peut aussi imaginer, pour inclure à cette réflexion la notion de reflux des marées et de « I’ll keep coming », que suite à un « game over », on se retrouverait à chaque fois « échoué » au début du jeu (ou presque, ou seulement d’une manière imagée). Là, on aurait la possibilité de saisir une corde (continuer la partie d’un autre, voire la rejoindre) ou un bâton (saboter la partie d’un autre, se la jouer perso). Une fois encore, on retrouve ces choses-là dans le mode FOB, mais avec un immense avantage pour le bâton.

    Le problème, évidemment, c’est que ça nécessiterait une connexion internet permanente. Il y a forcément quelque chose de moins contraignant, de plus facile à implémenter. Mais tout de même : si la connexion est vraiment le thème principal du jeu… On peut s’attendre à des fonctionnalités en ligne essentielles.

    Il y a aussi ce que Kojima a dit sur le début du jeu : quelques heures « classiques » qui aboutiraient à un changement radical de gameplay. Ce changement pourrait être lié à une connexion permanente (ou régulière) qui n’aurait rien d’optionnel… Une fois encore, comme le mode FOB qui – si on joue le jeu – exige de revoir ses priorités en tenant compte du fait que, soudain, les joueurs du monde entier peuvent avoir un impact sur notre partie solo.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*