Death Stranding sera-t-il un jeu multijoueur ? « Ce n’est pas aussi simple » répond Hideo Kojima

Hideo Kojima - E3 2016 (photo Brian Guido, Wired)

Quelques jours avant l’E3 2016, Hideo Kojima a eu très peur en observant certains joueurs décrypter l’image de Ludens.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la mort plane sur le nouveau jeu de Kojima Productions, à commencer par son titre, Death Stranding. Bien décidé à sortir des sentiers battus, Hideo Kojima veut, en effet, apporter une nouvelle dimension vidéoludique de la vie et de la mort, un concept différent du traditionnel game over.

« Dans les jeux sur bornes d’arcade, vous avez cette notion de mort. En remettant une autre pièce, vous êtes à nouveau de la partie. Cette méthode [du continu] n’a pas changé en 35 ans. La vie et la mort auront une place dans Death Stranding. Et je veux renouveler ce concept » promet le Japonais au micro de Wired.

Si, actuellement, Hideo Kojima reste très vague sur cette idée, le concept du game over hante le Japonais depuis de nombreuses années. Déjà par le passé, le papa de Snake proposait un game over original dans Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty. Au détour d’une interview, Hideo Kojima évoquait même un game over définitif qui « détruisait » le jeu vidéo du joueur. Dans ce cas, que pouvons-nous attendre de « DS » ? La réponse se trouve peut-être derrière son mot-clef :  « connexion »Death Stranding serai-t-il, dès lors, un jeu multijoueur ?

« Ce n’est pas aussi simple » insiste Hideo Kojima. « C’est un nouveau système. Il ne s’agit pas simplement d’un jeu multijoueur en ligne dans lequel on aurait remplacé les flingues par des cordes. Dans Death Stranding, il y aura des sortes de bâtons [comme arme] » souligne le Japonais en faisant une nouvelle fois référence à l’œuvre de Kōbō Abe. « Mais je veux aussi lier les joueurs ensemble avec des espèces de cordes. »

Death Stranding - E3 2016
Death Stranding – E3 2016

Dans Death Stranding, le terme « connexion » a donc deux sens bien précis. Premièrement, Hideo Kojima veut lier les joueurs entre eux. Les connecter à l’image des cordons du bébé, des animaux marins, du titre du jeu ou des menottes de Norman Reedus, tous aperçus dans le trailer. À nouveau, Hideo Kojima reste volontairement énigmatique sur cette idée, mais on peut très bien imaginer une connexion de type coopératif entre les joueurs, comme dans P.T. par exemple. En effet, dans ce teaser jouable de Silent Hills, les joueurs s’aidaient mutuellement pour déchiffrer certaines situations difficiles grâce à leurs cultures différentes.

Deuxièmement, le terme « connexion » fait référence au rapport que va entretenir le joueur avec Death Stranding. Au départ, le joueur aura le sentiment d’être en terrain connu, celui d’un jeu d’action. Mais cette connexion va changer au fil du jeu, et ce dernier ne sera plus du tout familier au joueur. « Après une heure ou deux de jeu, vous allez commencer à ressentir quelque chose de différent. Quelque chose à laquelle vous n’avez jamais joué. »

Death Stranding par Ren (@ringelrei)
Death Stranding par Ren (@ringelrei)

Death Stranding semble être bien parti pour proposer une expérience différente de Metal Gear. Et Hideo Kojima s’en réjouit. « Quand je travaillais chez Konami, j’avais des idées pour d’autres jeux. Mais Metal Gear restait la priorité. C’est donc un sentiment agréable de pouvoir travailler, aujourd’hui, sur quelque chose de nouveau. »

En plus de marquer le retour en grandes pompes de Kojima Productions, la bande annonce de Death Stranding est une réponse aux fans des productions de Hideo Kojima. « Vous savez, en décembre dernier, j’ai senti que certains joueurs voyaient ce départ [de chez Konami] comme une conclusion. Comme si quelque chose s’arrêtait, mais ce n’est pas le cas » explique Hideo Kojima dans une interview accordée à Gameblog. « La raison pour laquelle j’utilise la phrase « I’ll keep coming », c’est un symbole. C’est comme les vagues que vous pouvez voir dans le trailer. Elles refluent, pour mieux revenir. Inlassablement. Je suis toujours là. »

Mais quelques jours avant la divulgation du trailer, Hideo Kojima était beaucoup moins serein en observant les joueurs théoriser sur l’identité de Ludens comme étant Norman Reedus. « Oh non ! Ce personnage n’est pas Norman… mais j’ai eu très peur juste avant l’E3, car je voyais beaucoup de joueurs décrypter l’image et déclarer : « oh mon dieu, c’est Norman Reedus ! ». Pendant un instant je m’étais dit que le trailer de Death Stranding avait fuité ! Mais non, définitivement, ce n’est pas lui ! »

Sources : Wired, Gameblog | Images : Photo par Brian Guido, illustration par Ren @ringelrei
A propos sheen 188 Articles
Passionné par la série Metal Gear Solid de Hideo Kojima, j'ai fondé le site de MetalGearSolid.be en 2002. Aujourd'hui, l'aventure continue avec KojiPro.be, le dernier né de la petite famille Aimgehess !

Soyez le premier à réagir

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*