Death Stranding sera un jeu d’action dans un monde ouvert avec des fonctionnalités en ligne

Hideo Kojima, le 13 septembre 2016

À l’occasion de la conférence de Sony, qui s’est tenue ce matin à Tokyo, Hideo Kojima a rapidement évoqué les grandes lignes, ou devrais-je plutôt dire « les grandes cordes », de son nouveau jeu, Death Stranding.

Lors de la conférence de Sony qui s’est tenue quelques heures avant l’ouverture du Tokyo Game Show 2016, Hideo Kojima a commencé par expliquer la signification du titre « Death Stranding » en soulignant toute son admiration pour Kōbō Abe et son récit sur la corde et le bout de bois auquel Death Stranding fera référence. Des infos que vous pouvez (re)lire dans notre article précédent« Ce titre fait référence à quelque chose qui s’est échoué d’un autre monde dans le notre » a ajouté Hideo Kojima, sans préciser s’il parlait du personnage de Norman Reedus aperçu dans le trailer de l’E3.

Comme vous le savez, l’une des thématiques de Death Stranding est la connexion, ce qui explique la présence de cordons ombilicaux liant les personnages dans le trailer de l’E3 2016 et les représentations des cordes sous le titre du jeu créé par Kyle Cooper. « Sur le logo, vous pouvez voir quelque chose qui découle des lettres, comme une sorte de liquide. C’est un code » explique Hideo Kojima qui a, une nouvelle fois, insisté sur le fait que les joueurs combattent souvent les uns contre les autres dans de nombreux jeux vidéo. Et même si d’autres jeux coopératifs proposent aux joueurs de combattre ensemble un ennemi dirigé par l’ordinateur, cela n’en reste pas moins du combat.

Hideo Kojima parle de Death Stranding à la conférence de Sony au TGS, le 13/09/2016
Hideo Kojima

C’est pourquoi, Hideo Kojima veut créer de nouveaux liens entre les joueurs dans Death Stranding, même si ce dernier est, lui aussi, un jeu d’action avec des éléments de combat. En d’autres mots – les propres mots de Hideo Kojima ce matin – « Je vise un nouveau type d’action. Avec Death Stranding, je voudrais proposer une nouvelle étape, l’avenir du jeu vidéo. » Le Japonais n’en dira pas davantage.

Death Stranding proposera également un monde ouvert avec des fonctionnalités en ligne. Toutefois, Hideo Kojima assure que les joueurs peuvent s’attendre à une grande histoire semblable à celles qu’il a proposées dans ses précédents titres. En fait, Hideo Kojima veut prouver qu’un studio indépendant, comme Kojima Productions, est parfaitement capable de créer un jeu AAA de renommée mondiale. Autre bonne nouvelle, Hideo Kojima a confirmé que son studio possède ses propres quartiers et que le moteur graphique de Death Stranding a enfin été choisi.

Sur les images qui ont illustré le discours de Hideo Kojima, on aperçoit quatre personnages dessinés par Yoji Shinkawa. De gauche à droite, on reconnaît Guillermo del Toro, Norman Reedus et Hideo Kojima portant un t-shirt d’un de ses groupes préférés Joy Division. L’identité du quatrième personnage est actuellement incertaine. Peut-être s’agit-il de Mads Mikkelsen, comme le laissent croire les hypothèses du mois d’août. Mystère…

Hideo Kojima parle de Death Stranding à la conférence de Sony au TGS, le 13/09/2016
Hideo Kojima

Rappelons que Death Stranding est une exclusivité PlayStation 4, développée par Kojima Productions en collaboration avec Sony. Le jeu supportera la résolution 4K et le HDR sur la PlayStation 4 Pro. Quant à sa date de sortie, notre patience devrait encore être mise à rude épreuve pour la découvrir. Tant mieux ! Que Kojima Productions prenne tout son temps.

D’ici-là, Hideo Kojima et Yoji Shinkawa feront une apparition sur le stand de Sony au Tokyo Game Show, ce dimanche 18 septembre 2016.

Galerie
Vidéo

A propos sheen 188 Articles
Passionné par la série Metal Gear Solid de Hideo Kojima, j'ai fondé le site de MetalGearSolid.be en 2002. Aujourd'hui, l'aventure continue avec KojiPro.be, le dernier né de la petite famille Aimgehess !

6 commentaires sur Death Stranding sera un jeu d’action dans un monde ouvert avec des fonctionnalités en ligne

  1. A titre personnel, non je ne pense pas qu’un studio indépendant dans la même catégorie que KP pourrait se prétendre à sortir un titre AAA. Là on parle de Kojima tout de même le développeur de la décennie, de l’année, le poids lourd de l’industrie qui collabore avec de mecs comme Reedus,Torro.

    Regardez No Man’s Sky, ils sont aussi indépendant et ils avaient beaucoup d’énergie et d’idées mais avec 15 personnes tu ne peux pas sortir un jeux AAA capable de rivaliser avec les plus gros.

  2. Pareil, je pense qu’avec Kojima on peut s’attendre à un très bon jeu et bien sur du niveau de ses productions.

    En revanche, je tique un peu quand il parle de « l’avenir du jeu vidéo », cela est vraiment plaisant. Mais depuis l’annulation de Silent Hill et toutes ses déclarations hyper alléchantes …
    Je demande à voir tout de même 🙂

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*