Hideo Kojima : « Le but de Death Stranding est de reconnecter le monde »

Norman Reedus dans Death Stranding | E3 2018

Les heures qui ont suivi la présentation du nouveau trailer de Death Stranding n’ont pas été de tout repos pour Hideo Kojima et Yoji Shinkawa, venus spécialement à Los Angeles pour l’E3 2018. Comme d’habitude, les micros ont été nombreux à se tendre pour enregistrer les paroles de Hideo Kojima, et tenter d’en savoir plus sur le concept encore bien étrange de son nouveau jeu Death Stranding. Morceaux choisis.

Hideo Kojima estime que le moment n’est pas encore venu pour évoquer en profondeur l’histoire, le gameplay et la structure de Death Stranding. Toutefois, même si le développement de ce dernier n’est pas terminé, le jeu a bel et bien déjà commencé avec les fans. Avec ce quatrième trailer, Hideo Kojima voulait montrer un peu de gameplay et fournir quelques réponses, tout en dévoilant l’identité de deux héroïnes.

« Quand Death Stranding sera terminé, les gens seront en mesure de connecter tous les indices. Rien n’est fait au hasard. J’essaie de m’assurer que toutes les pièces du puzzle coïncident ensemble. L’expérience en pâtirait si je donnais des réponses à ce stade. Aujourd’hui, nous vivons dans une société dans laquelle toutes nos questions trouvent une réponse instantanément sur Internet. Qu’est-ce qui est amusant et qu’est-ce qui ne l’est pas ? Qu’y a-t-il dans le jeu ? Que n’y a-t-il pas ? Tout le monde se pose ce genre de question, et c’est précisément ce que je veux : que les gens tentent de trouver eux-mêmes des réponses à ces questions en discutant entre eux afin de susciter leur enthousiasme jusqu’à ce qu’ils reçoivent enfin les dernières réponses. Bien que le développement de Death Stranding ne soit pas terminé, en quelques sortes, le jeu a déjà commencé avec les fans. »

Le Gameplay

« Dans cette dernière bande-annonce, nous vous montrons un peu de gameplay, bien que l’angle de la caméra soit modifié à certains endroits. La première moitié et la dernière séquence en particulier sont les plus représentatives du gameplay actuel. Très nombreux sont les héros qui ont des aptitudes particulières avec un background militaire, policier, ou autres. Mais Sam, le héros de Death Stranding, est une personne normale. Il est en quelque sorte un travailleur – un véritable professionnel. Quelqu’un avec des compétences semblables à celles d’un ouvrier. Bien que Sam soit un col bleu, il sauvera le monde grâce à ses prouesses mentales et physiques. C’est quelque chose que vous comprendrez intuitivement une fois que vous aurez joué au jeu et contrôlé Sam, l’unique personnage jouable.

C’est là que réside notre défi : créer à la fois une nouvelle forme de jeu et un héros qui n’a jamais existé auparavant. Avec Death Stranding, j’essaie d’aller à contre-courant de la fluidité d’action grisante à laquelle on est habitués depuis Mario. C’est pourquoi le personnage de Norman a des difficultés à se déplacer. » Pour la petite histoire, la combinaison de Norman devait initialement ressembler à celle de Raiden dans Metal Gear Solid 2. Mais le résultat n’était pas convainquant. Elle a fini par ressembler davantage à un « bleu de travail ». Quelque chose de plus naturel, de plus normal.

Norman Reedus dans le quatrième trailer de Death Stranding | E3 2018
Norman Reedus dans le quatrième trailer de Death Stranding | E3 2018

Le casting

« Dans Death Stranding, il y a d’autres acteurs que nous n’avons pas encore révélés, mais pouvoir annoncer les deux héroïnes de notre jeu me rend particulièrement heureux. Tous les acteurs qui ont été annoncés à ce jour, y compris Norman Reedus et Mads Mikkelsen, sont des personnes qui me fascinent et avec lesquelles j’avais un fort désir de travailler. Alors, comme j’étais fan, j’ai fait jouer quelques relations et je leur ai demandé d’être dans mon jeu. Je n’étais pas motivé par le marketing ou les ventes, mais simplement par mon inspiration créative. Ils nous ont rejoints parce qu’ils ressentent la même chose, et par conséquent, nous nous sommes tous énormément rapprochés les uns des autres.

Avant que le plan de Death Stranding ne soit gravé dans la pierre, j’avais déjà choisi Norman Reedus pour le rôle du personnage principal. Ensuite, j’ai réfléchi aux héroïnes du jeu. Aujourd’hui, j’ai 55 ans et je n’ai aucune idée du temps qu’il me reste. Si bien qu’après avoir choisi Norman Reedus, le lendemain, j’ai choisi Lindsay Wagner car je tenais beaucoup à travailler avec elle. »

Cela fait déjà un certain temps que Norman Reedus a été scanné de la tête au pied pour créer son personnage dans Death Stranding. En plus de ses traits, Sam partage aussi les mêmes tatouages que son modèle.  C’est pourquoi, lors d’une récente séance de performance capture, Norman Reedus a montré son nouveau tatouage sur sa main droite. Hideo Kojima a donc décidé de l’ajouter également sur la main de Sam.

Lindsay Wagner dans le quatrième trailer de Death Stranding | E3 2018
Lindsay Wagner dans le quatrième trailer de Death Stranding | E3 2018

« Pour être honnête, depuis mes 13 ans, Lindsay Wagner occupe une place très spéciale et irremplaçable dans mon cœur. C’est la personne que j’admire le plus. Elle a charmé le monde avec son rôle de Jaime Sommers dans The Six Million Dollar Man et The Bionic Woman. J’étais adolescent dans les années 70, et comme les téléspectateurs à travers le monde, je suis tombé amoureux et je continue à être amoureux d’elle.

Quant à Léa Seydoux, c’est une actrice que je respecte tout autant, si bien que c’est un honneur pour moi qu’elle ait accepté de travailler avec nous. Léa est une actrice française de classe mondiale. J’ai vu beaucoup de ses films. Je suis devenu fan en regardant Mission: Impossible – Ghost Protocol. J’ai été épaté par son aura en tant que femme-assassin. Et j’ai appris à l’aimer encore plus lors de notre travail ensemble. Son intelligence et son savoir, son élégance et sa beauté, elle est sans aucun doute un véritable trésor français.

Dans des jeux comme Detroit, The Last of Us ou Ghost of Tsushima, il est fréquent de recourir aux talents d’acteurs issus du monde du cinéma. Dans mon cas, tout dépend de savoir s’ils aiment ce que je tente de créer. Pour ce faire, j’essaie toujours de rencontrer les acteurs en chair et en os, dans une pièce sans leur agent, pour parler de mes idées et établir une relation de confiance avec eux. Pour Norman Reedus, la situation était simple car Guillermo del Toro est un ami proche que nous avons tous les deux en commun. Quant à Mads Mikkelsen, c’est mon ami Nicolas Winding Refn qui me l’a présenté. »

Léa Seydoux dans le quatrième trailer de Death Stranding | E3 2018
Léa Seydoux dans le quatrième trailer de Death Stranding | E3 2018

La jeunesse de Lindsay Wagner

« Très tôt dans le développement de Death Stranding, je voulais déjà que l’héroïne partage les traits de Lindsay Wagner dans la trentaine. C’est la raison pour laquelle nous avons fait diverses expériences pour rendre l’actrice plus jeune en temps réel. C’était un vrai défi à relever. Certains membres de l’équipe sont bien sûr trop jeunes pour avoir vu ses films ou ses émissions à l’époque de leur sortie, mais lorsque je leur ai montré Two People, The Paper Chase, The Six Million Dollar Man et The Bionic Woman, tout le bureau est tombé amoureux. Son charme transcende le temps et les générations.

C’était un challenge difficile. Beaucoup de membres de mon équipe étaient opposé à cette idée. De nombreux film, dont Rogue One ou Tron: Legacy, ont eu recours à ce processus de « dé-vieilissement ». Certains ont réussi, d’autre s’y sont cassé les dents. Pour Death Stranding, nous avons scanné en 3D Lindsay Wagner de la même manière que les autres acteurs, et nous l’avons rajeunie avec nos outils infographiques. Ce fut un exercice très périlleux car nous devions travailler en temps réel.

Lindsay Wagner et Norman Reedus dans le quatrième trailer de Death Stranding | E3 2018
Lindsay Wagner et Norman Reedus dans le quatrième trailer de Death Stranding | E3 2018

L’année dernière, quand nous sommes tous allés voir Blade Runner 2049 au cinéma, nous étions subjugués par la version rajeunie de Rachael. Nous avons passés beaucoup de temps à regarder le making of pour observer la manière dont l’équipe du film avait réussi à obtenir un tel résultat. Et il s’avère qu’elle a utilisée le même procédé que nous !

Bien que Lindsay Wagner soit apparue dans de nombreux films, je pense que la majorité des gens la connaissent pour ses rôles dans les années 70, comme dans The Bionic Woman.  C’est la raison pour laquelle nous avons utilisé, dans Death Stranding, une lentille et un éclairage similaires à ce qui se faisait à l’époque. »

Lindsay Wagner dans le quatrième trailer de Death Stranding | E3 2018
Lindsay Wagner dans le quatrième trailer de Death Stranding | E3 2018

Mission : convaincre Lindsay Wagner

« Lindsay Wagner voit d’un très mauvais œil toute la violence qui regorge dans la grande majorité des jeux vidéo. Néanmoins, elle a accepté de me rencontrer. Inutile de vous préciser mon était de nervosité et de stress lors de notre premier rendez-vous. Lindsay est une personne si importante à mes yeux et je savais qu’elle refuserait de travailler avec nous s’il s’agissait d’un jeu manichéen et violent. Très vite, je lui ai expliqué que dans Death Stranding, il ne sera pas nécessaire de recourir à la violence et aux armes à feu pour arriver à ses fins, contrairement aux autres productions. Lindsay s’est montré très intéressée par le concept de connexion que propose notre jeu. « Est-ce vraiment réalisable ? » me demandait-elle presque les larmes aux yeux. J’étais l’homme le plus heureux du monde quand elle a accepté de travailler avec nous ! Notre conversation a duré plus de trois heures !

Dans The Bionic Woman, Lindsay Wagner jouait une femme cyborg aux capacités spéciales. Mais elle n’avait jamais recours à la violence. Elle n’utilisait jamais ses pouvoirs spéciaux pour infliger de la douleur et pour blesser les gens.

Bien sûr, dans Death Stranding, le joueur aura le choix d’affronter directement ces entités (assimilables à des ennemis) en utilisant le bâton. Toutefois le jeu offre également diverses manières de les appréhender et de les contourner. Le but de Death Stranding n’est pas de combattre et de vaincre des ennemis, mais de reconnecter le monde. »

Lindsay Wagner, la statue de Sam (Norman Reedus) et Hideo Kojima à l'E3 2018, le 12 juin 2018
Lindsay Wagner, la statue de Sam (Norman Reedus) et Hideo Kojima à l’E3 2018, le 12 juin 2018

Qui dit acteurs célèbres, dit agendas chargés

« Je n’ai pas tenu compte de ce facteur. Pour moi, Death Stranding est un projet dans lequel je consacre toute ma vie, comme si c’était mon dernier jeu vidéo. J’ai toujours travaillé avec cette philosophie en tête. Certes, nous pourrions nous contenter de travailler uniquement avec les traits numériques des acteurs. Mais ce n’est pas amusant. Nous voulons que Death Stranding soit vivant et organique. C’est la raison pour laquelle les acteurs incarnent leur personnage grâce à la performance capture, quitte à tourner aux quatre coins du monde si cela est nécessaire. Le grand avantage de procéder de cette façon, c’est que les acteurs peuvent nous aider à développer leur propre personnage. Si l’un des acteurs vient avec une idée qui améliore le jeu, nous l’incorporons sans hésitation. Par exemple, Sam est bien différent du personnage que j’avais initialement imaginé, grâce aux nombreux commentaires de Norman Reedus. Mads Mikkelsen m’influence tout autant, ce qui rend les tournages très intéressants.

En réalité, c’est la grève SAG-AFTRA (Screen Actors Guild-American Federation of Television and Radio Artists) des acteurs, en 2017, qui a été un l’une des plus grandes difficultés que nous ayons rencontrées pendant le développement. Nous n’avons pas été en mesure de réaliser la performance capture ou le doublage de Death Stranding en 2017 comme nous l’avions prévu. »

Séance de doublage du quatrième trailer de Death Stranding, le 4 juin 2018
Séance de doublage du quatrième trailer de Death Stranding, le 4 juin 2018

Le concept de Death Stranding

« Je sais qu’il y a des gens qui aiment les jeux solos. Ces derniers existeront toujours. Toutefois, je souhaite adopter une approche différente pour ce type de jeu. Dans le cas de Death Stranding, je veux que ce soit un jeu solo et en même temps un jeu en ligne, en utilisant certaines choses spéciales. Je veux proposer une connexion différente entre les joueurs, précisément celle que j’ai décrite à Lindsay, qui est différente de se tirer dessus, de faire une bataille royale ou de se réunir pour vaincre un ennemi commun.

Bien que ce n’était pas mon intention initiale, nous avons maintenant une distribution internationale et intergénérationnelle. Mads Mikkelsen, qui vient du Danemark, est un trésor nordique ; Norman Reedus est l’un des acteurs américains les plus reconnus aujourd’hui, Léa Seydoux fait partie des meilleures actrices de France et Lindsay Wagner est une muse dorée du 20e siècle. À travers les pays, le temps et les générations, nous nous sommes réunis pour réaliser cette vision. Il se trouve que c’est aussi un sujet qui a une forte connexion avec le jeu, et c’est aussi un sujet que je voudrais mettre en avant en tant que créateur de jeux.

Norman Reedus dans le quatrième trailer de Death Stranding | E3 2018
Norman Reedus dans le quatrième trailer de Death Stranding | E3 2018

Je veux offrir quelque chose qui transcende les générations pour les gens du monde entier. Je veux que tout le monde puisse faire l’expérience des jeux vidéo, pas seulement les joueurs, mais les fans de films, de romans, de bandes dessinées, de musique et d’art. Grâce au lien que nous avons forgé avec ces quatre acteurs (et ceux que nous avons encore à révéler), je crois que nous en ferons une réalité.

Ce jeu est tissé de tous ces nombreux liens et connexions humaines, y compris les liens avec vous, les fans. L’image qui se construit sur cette tapisserie est déjà magnifiquement dessinée dans mon esprit, et elle continue actuellement d’être tissée avec le plus grand soin. Et il est certain que ce sera une image différente de tout ce qui a été vu auparavant. »

Norman Reedus et Léa Seydoux dans le quatrième trailer de Death Stranding | E3 2018
Norman Reedus et Léa Seydoux dans le quatrième trailer de Death Stranding | E3 2018
A propos sheen 188 Articles
Passionné par la série Metal Gear Solid de Hideo Kojima, j'ai fondé le site de MetalGearSolid.be en 2002. Aujourd'hui, l'aventure continue avec KojiPro.be, le dernier né de la petite famille Aimgehess !

3 commentaires sur Hideo Kojima : « Le but de Death Stranding est de reconnecter le monde »

  1. Voici les propos que j’attendais davantage que le trailer lui-même 🙂 Y compris le passage émouvant sur Lindsay Wagner: la force de conviction de Kojima-san est vraiment la touche humaine que j’apprécie le plus dans ses œuvres ^^
    C’est doux à voir 😀

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*